Retour de Joal

Après 2 semaines d’échanges le retour n’est pas simple : contraste abyssal entre l’ici et le là-bas, quête des repères, envie irrépressible de poursuivre ce qui ne peut être achevé… et tant mieux.

Pourtant la collaboration, en avril, ne partait pas gagnante : depuis février 2015 nos collègues sénégalais syndiqués sont régulièrement dans la semaine, en grève pour des motifs que l’on ne peut que respecter (avancement dans la hiérarchie, manque de formation continue…). Comment, alors, travailler dans ces conditions où ne règne plus guère une quelconque organisation.

Défi relevé de part et d’autre,

les échanges ont souvent ressemblé au déplacement du funambule qui hésite, avance, recule, regarde le sol avant de poser le pied mais tente de vaincre de nouveaux espaces.
Ainsi, pour la première fois dans l’association, des échanges dans le cadre de cours d’allemand dispensés par Monsieur Fall.
Ainsi, un cours d’informatique donné à trois reprises : Mesdames Honrado et Deglise, Monsieur Thiam ont tenté d’assurer une formation continue dans ce domaine auprès d’une quinzaine d’enseignants. On  peut donc espérer que, dorénavant, la circulation de documents se fasse plus aisément et que les enseignants profitent encore  mieux du blog.
Enfin, parce que le funambule poursuit sa course folle les échanges pédagogiques se sont concrétisés, comme l’année passée, en histoire, en géographie et en français.

Merci à tous ceux qui de près ou de loin ont participé à cette nouvelle expérience dokando.

Christine

 

© 2020 dokando